Nos créations

Des pièces originales ou de très petites séries inspirées des identités naturelles, paysagères et culturelles de l'arc méditerranéen français avec une prédominance pour la Provence et le Var.

Pour apporter une touche de poésie dans votre maison, préparer une fête, offrir un cadeau original... Nos créations mettent en scène des matériaux glanés dans la nature. Chaque détail raconte un peu de l'histoire de la forêt et des espaces méditerranéens. Notre catalogue vous propose décoration murale, florale, objets divers, pour toute la maison ; ainsi que quelques bijoux, un petit coin carterie et une belle collection de baguettes magiques !!

Notre démarche est culturelle, locale et «décoresponsable».                                 Manger bio c'est bien, mais que fait-on en décoration? Les Belles du Baou à leur modeste échelle militent au travers de leurs créations pour une consommation responsable et le respect de la biodiversité. Nos créations utilisent beaucoup de petit bois, bois flotté, liège, écorces et autres graines ou pignes de pin, histoire de rappeler un temps où l'on ne gaspillait pas.                                                                                                                 Pris dans la culture urbaine l'humain consomme, construit et s'inquiète des dégâts des inondations, de la pollution, du mal être social, de la disparition des espèces... Nos sommes tous co-responsables, n'attendons pas que les autres bougent à notre place, agissons au quotidien !

Nos créations
Nos créationsNos créationsNos créations
Nos créationsNos créationsNos créations
Nos créationsNos créationsNos créations

 Il était une fois dans la forêt varoise...   Des paysages et une biodiversité exceptionnels, mais aussi d'anciens petits métiers de la forêt, tel le leveur de liège (lou levaïre de rusco) ou rusquier qui récolte l’écorce des chênes liège, le bousquetier (lou bòscatier) avec son fagot sur la tête ou le dos de son petit âne. Autant de figures à retrouver dans les santons de la crèche provençale qui reflètent toute l'histoire économique et culturelle du sud.                                                                              De tous temps en Provence varoise hommes et espaces naturels sont allés de paire. La nature et surtout la forêt permettait aux anciens de vivre à l’année par une succession d’activités diverses et de survivre pendant les périodes de disette et de guerre. Au fil des saisons tout se combinait : la vigne, l’olivier, les châtaignes, on fabriquait des objets avec le liège et bien sûr des bouchons, des piquets de vigne avec des rejets de châtaigniers, petit bois et fascines chauffaient les fours des boulangeries, briquetteries... Le sylvopastoralisme était beaucoup plus développé et l’on aménageait en forêt charbonnières, fours à cade, fours à poix... Cogolin développait la fabrique de pipes avec les racines de bruyère arborescente, pendant que les bûcherons coupaient le pin maritime destiné à consolider les galeries des mines ou être transformé à Marseille en caisses à savons, alcools et liqueurs... 

Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations
Nos créations