Déco écolo c'est plus rigolo - Tuto "Ombrière récup pour le potager"

Publié le par Les Belles du Baou

Le printemps est une saison de travail intense au jardin. Même un tout petit jardin en ville peut devenir le terrain d’expérimentations potagères... et créatives! Nous vous partageons un petit défi sympa ; c’est le week-end de Pentecôte, alors laissez vous aussi monter la fibre créative qui est en vous !

Ne ratez plus aucun de nos tutos, inscrivez-vous à la Lettre des Belles ! Pour retrouver les anciennes publications , c'est par ici : 

 

    Le cahier des charges du défi :     

  • un carré potager (1m2) installé contre un mur de maison mitoyenne, donc impossible de percer,
  • protéger des plans de salade et des semis du plein cagnard jusqu'en milieu d'après midi,
  • dissuader les oiseaux de venir gratter dans le carré,
  • résister aux vents violents du midi,
  • garder une certaine esthétique dans un petit jardin de ville cumulant les fonctions de jardin d’agrément et de potager.
  • objectif : zéro euros et zéro déchets.

    Matériel à disposition après inventaire :    

  • tas de cannes de Provence, bambou, tuteurs cassés, petit bois divers qui s’accumule dans un coin...
  • chutes de brise vue,
  • pommes de pin.

   Piochés dans la boîte à outil :   

  • Scie et sécateur pour découper les montants aux bonnes dimensions,
  • Pince coupante,
  • Fil de fer galvanisé fin,
  • raphia.

Parti pris du projet : 

  • Une ombrière adossée contre le mur, 
  • Un dispositif léger réalisé en tressage inspiré de la technique du plessis,
  • Une occultation d’environ un tiers de la lumière, avec une option amovible pour la partie basse permettant de filtrer les rayons trop obliques du soleil matinal,
  • Une partie haute à claire-voie permettant une bonne aération. 

    Mise en oeuvre :    

1 - dessiner la base verticale de l’armature en fonction de la largeur de votre carré potager. Pour 1 mètre de largeur nous avons pris 5 montants en cannes de Provence.
2 - fixer les barres horizontales par dessus avec des liens de fil de fer aux intersections, biens serrés à l'aide de la pince.
3 - fixer le petit bois en quinconce sur la partie haute sur le même principe. C’est la partie qui demande le plus de patience. Ne  pas chercher à occulter totalement car les plantations ont besoin de lumière.  Nota bene ; nous avons utilisé des tiges sèches de plantes (ici :  fleurs d’aloes) car beaucoup d’insectes peuvent ainsi en extraire la pulpe sèche pour construire leur nid. Lorsque l’ombrière aura trop vieilli, ce petit bois en tas dans un coin du jardin permettra à d’autres auxiliaires du potager de passer l’hiver)
4 - attacher la chute de brise vue sur la partie centrale, toujours avec du fil de fer,
5 - fixer des barres horizontales sur la partie basse en jouant des dégradés de largeur pour un effet graphique,
6 - facultatif mais c’est plus joli : fixer des pommes de pins avec des rubans de raphia, vous pouvez utiliser du bois flotté, des coquillages, etc... vous avez sûrement des trésors dans vos tiroirs !
7 - un morceau de brise vue amovible est prévu pour cette partie basse, il suffit de le glisser sur les extrémités d’une barre horizontale.

Comptez environ 3 heures de bricolage

Cordiales salutations des Belles du Baou :-)
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article